Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lettres à vous - le blog du Chat Qui Pelote

Correspondance d'une libraire jeunesse

Quand le requin dort

Publié le 14 Avril 2010 par Lucie S. in Romans étrangers

quand_le_requin_dort.jpgChère Milena A.,

Vous aviez embobiné tout le monde avec Mal de pierres, l'histoire d'un amour refusé dans votre Italie du Sud ; et voici que l'on traduit en français votre premier roman, Quand le requin dort. "Quelle plume ! Quel tempérament !" ont dû se dire les éditeurs. En effet, vous en imposez avec votre style à mi-chemin entre douceur et prosaïsme. Enfin, j'ai quand même trouvé que vous y alliez un peu fort dans le scato : "Et si j'arrive un jour à m'asseoir à table et à manger ses excréments, il jure qu'alors même vieille il m'aimera. Pour toujours." Avouez qu'une phrase comme ça, ça rend tout de suite le conseil de votre livre plus difficile... Hum.

Les pages pipi-caca-sado-maso mises à part, j'ai trouvé votre héroïne troublante : elle a des difficultés à se dépatouiller de son adolescence, de la religion et de sa famille. Le regard qu'elle porte sur sa mère, un être en désespoir, apporte de la poésie au texte : "Souvent elle passe des heures devant la fenêtre, le pinceau à la main. Elle dit que nous sommes toujours occupés ailleurs et du coup nous ratons le ciel, et le vol des oiseaux migrateurs quand ils reviennent, ou quand ils partent." Des pages poétiques qui vous pardonnent vos écarts prosaïques.
Bien à vous,
Lucie S.

Commenter cet article