Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lettres à vous - le blog du Chat Qui Pelote

Correspondance d'une libraire jeunesse

Les âmes soeurs

Publié le 1 Janvier 2010 par Lucie S. in Romans français

GetBlob-copie-3.jpgChère Valérie Z.,
Je sors tout juste de mon hibernation annuelle pour vous écrire une petite lettre (non, non, pas une carte de vœux pour 2010, ça n’est pas mon genre). J’ai lu votre roman il y a une bonne dizaine de jours déjà, il va falloir que je remette mes idées en ordre. Alors, d’abord vous dire que vous auriez dû insister un peu plus auprès de votre éditeur pour que ce roman paraisse au début du mois de décembre, car il aurait été le cadeau de Noël idéal pour toutes les femmes qui ont la déprime hivernale facile (il faut dire qu’entre la crise, le chômage et le H1N1, on n’était pas gâtées…). Ensuite vous confier que Les âmes sœurs est un joli roman féminin : Emmanuelle y lit (belle mise en abyme) l’histoire de Lila. Et son livre est tellement passionnant qu’elle plaquerait bien tout – mari-enfants-boulot – pour qu’on la laisse le terminer en paix : « Terminer ce livre d’une traite. Aller au cinéma, au café, dans une librairie. Marcher et chercher le regard des hommes. Suivre des gens. Prendre un train. » Et plus loin : « Trouver ce qui la comblerait, lui permettrait de vivre et de faire vivre. Elle deviendrait libraire, peut-être, ou bibliothécaire. » Très juste !
Je vous souhaite une belle année 2010,
Lucie S.


Commenter cet article

Valérie Zenatti 08/01/2010 22:36


Chère Lucie, quelle jolie idée que ces lettres/bouteilles à la mer! Par un curieux hasard, je viens de lire la vôtre et suis touchée par la façon dont vous avez accueilli Emmanuelle et Lila. Les
romans ne sont jamais publiés en décembre, c'est une tradition française, mais espérons que ce livre sera cadeau d'amitié, d'anniversaire, de soi à soi ou pour Noël... prochain! Plus sérieusement,
ce qui me frappe c'est qu'on parle de roman féminin, mais fort heureusement, les hommes s'y retrouvent aussi, dans ce désir de lâcher prise et d'ouvrir une brèche dans le temps. Preuve qu'on peut
accéder à l'universel par le féminin! Je suis heureuse de vous avoir pour lectrice. Votre lettre date du 1er janvier, belle façon de commencer cette année, que je vous souhaite riche et
joyeuse.
Sourires,
Valérie Zenatti