Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lettres à vous - le blog du Chat Qui Pelote

Correspondance d'une libraire jeunesse

L'écuyer mirobolant

Publié le 30 Avril 2010 par Lucie S. in Romans français

jgarcin TR : de Pauline D. à Jérôme G.

Cher Jérôme G.
En refermant L’écuyer mirobolant, j’ai ressorti des vieux cartons mes bottes, ma bombe et surtout mes sensations équestres. "Mains sans jambes, jambes sans mains", précepte favori repris par le capitaine Etienne Beudant, descendre les mains et les jambes, regarder un cheval au paddock pour apprendre le maximum sur lui. De la vie romancée de l’écuyer mirobolant Beudant, la lectrice que je suis a ressenti une admiration sans bornes pour un maître d’équitation découvert dans vos précédents ouvrages équestres, mais aussi une reconnaissance chaleureuse pour l’écrivain à quatre jambes que vous êtes. Vous avez donné une fin heureuse à Vallerine, la dernière jument (et le dernier tableau équestre) d’Etienne Beudant, disparue pendant l’exode, en mai 1940. Alors qu’on pouvait craindre le pire pour elle, vous lui avez donné un nouveau maître, prêt à la choyer : un jeune garçon qui trouve en Vallerine la compagne parfaite et ne rêve que de galoper libre comme le vent. Comme moi alors que j’écris ses lignes … Bien à vous, Pauline D.

Commenter cet article