Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lettres à vous - le blog du Chat Qui Pelote

Correspondance d'une libraire jeunesse

La meilleure part des hommes

Publié le 20 Octobre 2008 par Lucie S. in Romans français

TR : Lettre de Vinciane H. à Tristan G.

Cher Tristan G.,
Votre livre m’a frappé, comme un coup de poing vif et violent de réalité. Dès le début, vos personnages sont sortis des pages. Ils ont fait claquer leurs paroles entre les quatre murs de ma chambre et l’ont encombrée d’un flot de discussions. J’ai sur la peau une couche poisseuse, pleine des pulsions et des angoisses de vos personnages, tellement vivants. Des personnages qui se battent contre la peur du vide et qui, dans le Paris des années 80, font du sida une arme, un ennemi ou un allié pour affirmer leur différence homosexuelle. Sans aucun jugement, vous posez la question de la valeur d’un homme, avec le fer d’un style brut, court, qui ne s’embarrasse pas du double sens. Qui fait l’homme, ses actes ou ses discours ? Ses exploits ou ses échecs ?
  Ce qu’il offre ou ce qu’il garde ? À travers Willie, le provocateur furieusement déjanté, sacrifié aux feux médiatiques, on comprend la cruauté du monde qui meurtrit des individus tendres et innocents qui ne demandaient pourtant qu’à vivre et être aimés. En fermant votre livre, le coup de poing laisse un bleu, et sous le bleu quelque chose de beau. Votre premier roman est saisissant. Continuez à écrire et à frapper le lecteur !
Vinciane H.

Commenter cet article